Faire les bons choix

 

Les données ci-dessous sont résumées et mises en image pour une plus grande compréhension.
Il s'agit d'un extrait du corps de connaissance qu'est l'"étude du savoir". Pour vous aider dans l'application de ces données ou pour en apprendre d'avantage :

Contactez-nous

 

On pourrait dire qu’il y a huit pulsions (motivations, impulsions) dans la vie. C’est ce que nous appelons LES DYNAMIQUES. Ce sont des motifs ou des motivations. Nous les appelons LES HUIT DYNAMIQUES.

Il n’y a ici ni pensée, ni affirmation que l’une ou l’autre de ces huit dynamiques soit plus importante que les autres. Bien qu’elles soient des catégories (divisions) du grand jeu de la vie, elles ne sont pas forcément égales les unes aux autres.

Parmi les individus, on constatera que chacun insiste davantage sur l’une des dynamiques plutôt que sur les autres, ou met l’accent sur une combinaison de dynamiques comme étant plus importante que d’autres combinaisons.

Le but d’instaurer cette division est d’accroître la compréhension de la vie en la compartimentant. Ayant ainsi subdivisé l’existence, chaque compartiment peut être inspecté en tant que tel et isolément, dans sa relation avec les autres compartiments de la vie.

Dans l’étude d’un sujet, il est indispensable de procéder de façon ordonnée. Pour y parvenir, il est nécessaire d’adopter ces huit compartiments arbitraires de la vie.

 

 

d1

LA  PREMIÈRE  DYNAMIQUE -  est  l’impulsion  vers l’existence en tant que soi. Ici, l’individualité s’y exprime pleinement. On peut l’appeler LA DYNAMIQUE DU SOI.

 
 
d2

LA DEUXIÈME DYNAMIQUE - est l’impulsion vers l’existence en tant qu’activité sexuelle ou bisexuelle. Cette dynamique comporte en fait deux divisions. (a) l’acte sexuel en soi et (b) la cellule familiale, incluant l’éducation des enfants. On peut l’appeler LA DYNAMIQUE DU SEXE.

d3

LA TROISIÈME DYNAMIQUE - est l’impulsion vers l’existence dans des groupes d’individus. Tout groupe ou élément d’une catégorie entière peut être considéré comme faisant partie de la troisième dynamique. L’école, la société, la ville, la nation font chacune partie de la troisième dynamique, et chacune forme une troisième dynamique. On peut l’appeler LA DYNAMIQUE DU GROUPE.

 
 
d4

LA QUATRIÈME DYNAMIQUE - est l’impulsion vers l’humanité. Si la race blanche est une troisième dynamique, toutes les races réunies forment la quatrième dynamique. On peut l’appeler LA DYNAMIQUE DE L’HUMANITÉ.

d5

LA CINQUIÈME DYNAMIQUE - est l’impulsion vers l’existence du règne animal. Elle comprend toutes les choses vivantes, du règne végétal ou animal. Les poissons dans la mer, les bêtes des champs ou de la forêt, l’herbe, les arbres, les fleurs et tout ce qui est directement et intimement animé par la vie. On peut l’appeler LA DYNAMIQUE ANIMALE.

 
 
d6

LA SIXIÈME DYNAMIQUE - est l’impulsion vers l’existence en tant qu’univers physique. L’univers physique se compose de matière, d’énergie, d’espace et de temps. En "étude du savoir", nous prenons la première lettre, exception faite pour l’Espace [Space, en anglais], de chacun de ces mots et forgeons le mot MEST. On peut l’appeler LA DYNAMIQUE DE L’UNIVERS.

d7

LA  SEPTIÈME  DYNAMIQUE -  est  l’impulsion  vers l’existence en tant qu’esprit, ou des esprits. Tout ce qui est spirituel, avec ou sans identité, viendrait se ranger sous la rubrique de la septième dynamique. On peut l’appeler LA DYNAMIQUE SPIRITUELLE.

 
 
d8

LA  HUITIÈME  DYNAMIQUE -  est  l’impulsion  vers l’existence en tant qu’infini. On l’identifie également à l’Etre Suprême. Nous ferons soigneusement remarquer ici que la science de l'"étude du savoir" ne s’ingère pas dans la dynamique de l’Etre Suprême. On l’appelle la huitième dynamique parce que le symbole de l’infini, mis verticalement, donne le chiffre 8. On peut l’appeler LA DYNAMIQUE DE L’INFINI ou LA DYNAMIQUE DE DIEU.

Une autre manifestation de ces dynamiques est qu’elles pourraient être mieux représentées comme une série de cercles concentriques dans lesquels la première dynamique serait la seconde et chaque nouvelle dynamique serait successivement un cercle vers l’extérieur. L’espace attenant à une dynamique lui appartient.

La caractéristique fondamentale de l’individu inclut sa capacité à se développer ainsi dans les autres dynamiques, mais quand la septième dynamique est atteinte dans son intégralité, alors seulement découvre-t-il la véritable huitième dynamique.

Comme exemple d’utilisation de ces dynamiques, on découvre qu’un bébé à la naissance n’est pas perceptif au-delà de la première dynamique, mais à mesure que l’enfant grandit et que ses intérêts s’élargissent, on peut le voir embrasser d’autres dynamiques. Un autre exemple d’utilisation : une personne incapable de fonctionner sur la troisième dynamique est à la fois incapable de faire partie d’une équipe et donc, incapable d’avoir une existence sociale.

cercles

A titre de commentaire supplémentaire sur les huit dynamiques, aucune de ces dynamiques, de la première à la septième, n’est plus importante qu’aucune autre  en termes d’orientation de l’individu. Bien que les dynamiques n’aient pas la même importance de l’une à l’autre, l’aptitude d’un individu à assumer l’état d’être, le faire et l’avoir de chaque dynamique est un indice de son aptitude à vivre.

Les capacités et les faiblesses des individus peuvent être comprises en observant leur participation aux diverses dynamiques.